Avec l’aide de la société Abraxas Informatique SA, le canton de Saint-Gall a renouvelé toute son infrastructure de poste de travail. Le projet APZ 2015, basé sur un nuage privé, impressionne par ses performances, sa flexibilité et son degré d’automatisation hors du commun. Le personnel de ce canton de Suisse orientale dispose maintenant de l’une des infrastructures informatiques les plus modernes et puissantes de toute la Suisse.

Les administrations cantonales fournissent un grand nombre de services différents, tant aux citoyens qu’à l’économie. Elles doivent alors disposer d’outils informatiques fiables et flexibles. L’ancienne infrastructure de base du canton de Saint-Gall ne répondait plus à ces exigences, aussi le service de planification de l’informatique de ce canton a-t-il lancé en 2013 un appel d’offres portant sur l’introduction du poste de travail 2015 (en allemand « Arbeitsplatz 2015 » ou « APZ 2015 »).

« Avec ce projet, nous poursuivions trois objectifs principaux », explique Robert Schneider, responsable de l’informatique du canton de Saint-Gall. « Tout d’abord, nous voulions mettre à la disposition des départements une infrastructure fiable et assurant le fonctionnement ininterrompu de leurs applications métier. Ensuite, cette infrastructure devait combiner de manière optimale différents aspects: flexibilité, sécurité et rentabilité. Enfin, le projet APZ devait permettre aux départements et aux membres du personnel du canton l’utilisation la plus personnalisée possible de leurs moyens informatiques ». Par rapport à l’ancienne solution, la mise à disposition des services de base par APZ est nettement moins chère, ce qui libère des ressources tant humaines que financières qui peuvent être affectées à l’optimisation de processus de travail et à la mise à disposition d’offres de cyberadministration. « APZ 2015 rend les processus, les applications métiers et les systèmes d’exploitation indépendants du matériel informatique. Pour une organisation comme celle du canton de Saint-Gall, il devient dès lors plus facile de sous-traiter des services standard à un prestataire externe et de se concentrer sur les exigences informatiques propres à ses activités », affirme Robert Schneider.

Une plateforme standardisée pour des besoins individuels

« Avec le projet APZ 2015, le canton de Saint-Gall fait un grand pas en avant vers une infrastructure informatique orientée sur le service et le besoin », explique Erwin Ochsner, chef de projet chez Abraxas. « Le client ne s’intéresse plus au nombre et aux caractéristiques des serveurs qui se trouvent dans le centre de calcul. Il formule plutôt un besoin et attend qu’il puisse être satisfait avec la solution existante ».

Avec l’infrastructure APZ, nous avons donc créé une plateforme sur laquelle les départements peuvent mettre à la disposition de leur personnel les outils informatiques nécessaires à son travail. Pour satisfaire à des exigences très diverses tout en restant le moins cher possible, une telle plateforme doit être composée d’éléments standardisés, posséder le degré d’automatisation le plus élevé possible et permettre un accès aux données qui soit indépendant de l’appareil. Les trois principaux éléments d’APZ 2015 sont un nuage privé, un portail en libre-service et les clients proprement dits avec lesquels les utilisateurs travaillent.

Le nuage privé

La base d’APZ 2015 est constituée d’un nuage privé redondant, localisé dans deux centres de calcul suisses. L’architecture de ce nuage permet de réagir rapidement à de nouvelles exigences en matière de performances, par exemple, en rendant rapidement disponible une puissance de calcul ou des ressources de stockage supplémentaires. De plus, comme les deux centres de calcul peuvent assurer le fonctionnement de l’ensemble de l’infrastructure, la fiabilité est améliorée.

Le portail en libre-service

Le portail en libre-service électronique permet aux départements et aux membres du personnel de passer eux-mêmes des commandes ou d’encoder des tickets d’erreur et de suivre l’exécution des commandes en temps réel. La mise à disposition automatisée permet, par exemple, de rendre un nouveau poste de travail opérationnel ou d’installer un nouveau logiciel en quelques minutes. Outre des applications standard telles que des solutions Office ou de communication, des applications spécifiques aux départements sont également déployées de cette manière. Cela permet aux différents départements de travailler de manière plus autonome et décharge les responsables de l'informatique dans les départements.

Les clients

Avec APZ, les utilisateurs peuvent accéder à leurs applications et données familières indépendamment du terminal qu’ils utilisent et de l’endroit où ils se trouvent. Cela est possible sans installations ni coûts supplémentaires. Les membres du personnel accèdent aux services APZ directement à partir de leur poste de travail au bureau. En déplacement, l’accès se fait par un ordinateur portable via DirectAccess et à la maison, via un client virtuel. Même l’accès par un téléphone intelligent ou une tablette est possible. Quels que soient l’endroit où ils se trouvent et l’appareil qu’ils utilisent, les utilisateurs bénéficient du même environnement de poste de travail et peuvent accomplir leurs tâches avec la même efficacité.

Robert Schneider en est convaincu: « Avec APZ 2015, nous avons supprimé tous les obstacles que l’ancienne infrastructure avait mis sur la route des départements pour la réalisation de leurs projets informatiques ». « Il leur appartient désormais d’utiliser les nouvelles possibilités ». Le canton de Saint-Gall a réalisé avec succès un projet très ambitieux. Avec plus de 4000 utilisateurs et un degré d’automatisation aussi élevé, APZ est unique en son genre, déclare Erwin Ochsner. « Il n’y a jamais rien eu de semblable en Suisse auparavant ».

Contenus associés