La fusion d’Abraxas avec la société VRSG en 2018 évolue dans une large mesure comme prévu. Au cours du premier exercice qui a suivi la fusion, toutefois, des retards dans certains projets du secteur d’activité Impôts ont entraîné des coûts supplémentaires qui ont dû être supportés en sus des coûts d’intégration prévus. Il en a résulté une perte d’exploitation de CHF 10,7 millions pour l’exercice sous revue. Abraxas s’attend cependant à une amélioration significative du résultat d’exploitation dès 2019 grâce aux mesures engagées. Outre la première conclusion de marché après la fusion, l’ordre du jour de l’assemblée générale d’Abraxas du 22 mai 2019 prévoit un changement à la tête du conseil d’administration.

La fusion de la société Verwaltungsrechenzentrum AG St. Gallen (VRSG) et d’Abraxas Informatique SA en une seule entreprise a été officiellement réalisée début 2018. La fusion a été au cœur des activités de la nouvelle Abraxas durant le premier exercice. Le produit net des livraisons et prestations du groupe Abraxas s’élève à 182,6 millions de francs. Par rapport aux chiffres consolidés des deux sociétés précédentes, le chiffre d’affaires a donc augmenté d’environ 2 %. En revanche, la perte d’exploitation est de CHF 10,7 millions (perte consolidée de l’année précédente: 2,0 millions de francs).

Mesures prises pour améliorer le résultat d’exploitation

Le résultat est dû à trois facteurs d’influence essentiels. D’une part, en 2018, certains projets en cours dans le domaine de la fiscalité ne se sont pas déroulés comme souhaité. Le conseil d’administration et la direction ont déjà pris, au cours de l’exercice sous revue, des mesures ciblées de stabilisation. D’autre part, les coûts du projet d’intégration dans le cadre de la fusion se sont élevés à CHF 4,2 millions. Troisième facteur d’influence: la modification des principes comptables à la suite de la fusion a entraîné des amortissements supplémentaires. Néanmoins, Abraxas clôture l’exercice 2018 comme une entreprise saine et affiche un bilan stable: c’est ce que manifestent le ratio de capitaux propres de 30,6 % et les importantes liquidités de 27,0 millions de francs. Est ainsi garantie la continuité souhaitée pour les clients et les collaborateurs. Fin 2018, le Groupe Abraxas employait 831 personnes.

«Le processus de fusion a été plus exigeant que prévu. Cependant, les travaux d’intégration sont en bonne voie et produiront les effets financiers escomptés dès 2019», confie le président du conseil d’administration, Eduard Gasser, à propos de l’exercice 2018 d’Abraxas. «Grâce aux mesures prises fin 2018 pour réduire les coûts et optimiser l’efficacité et la qualité des processus et des prestations de services, nous prévoyons pour 2019 une amélioration significative du résultat d’exploitation.»

Changement au sein du conseil d’administration lors de l’assemblée générale

L’actuel président du conseil d’administration d’Abraxas, et auparavant président du conseil d’administration de VRSG pendant de longues années, ne se représentera pas lors de l’assemblée générale du 22 mai 2019 pour des raisons d’âge. Les autres membres du conseil d’administration se représenteront et proposeront aux actionnaires d’élire le Dr Matthias Kaiserswerth, membre du conseil depuis 2017, au poste de nouveau président du conseil d’administration. Le siège ainsi libéré au sein du conseil d’administration devrait être pourvu par l’élection du Dr Eliane Egeli.

Dr Matthias Kaiserswerth
Matthias Kaiserswerth (1956), informaticien diplômé et Master of Science in Computer Science, titulaire d’un doctorat, est de nationalité allemande et suisse et vit à Richterswil (ZH).Il était membre du conseil d’administration de l’ancienne société Abraxas depuis 2017 et a été élu au conseil d’administration de la nouvelle Abraxas Informatique SA il y a un an.

Depuis 2015, Matthias Kaiserswerth est directeur de la Fondation Hasler (Berne), une institution reconnue pour la promotion des technologies de l’information et de la communication au profit de la place intellectuelle et industrielle suisse. Il préside en outre la Société technique de Zurich et le Conseil de l’Institut fédéral de métrologie (METAS), et il est membre de l’Académie suisse des sciences techniques. Pendant plus de vingt ans et jusqu’en 2015, il a occupé des postes de direction chez IBM, où il était principalement responsable de la recherche (IBM Research) en Suisse et en Europe.
Matthias Kaiserswerth dispose de longues années d’expérience en matière de gestion et de connaissances approfondies du secteur des TIC. Il comprend parfaitement le potentiel de transformation que recèle l’informatique pour les entreprises et les administrations publiques, manifestant pour ces sujets un intérêt prononcé. C’est donc le candidat idéal pour occuper le poste de président du CA, en particulier dans le contexte actuel, notre objectif prioritaire pour l’avenir d’Abraxas devant être le succès du positionnement stratégique de l’entreprise.

Dr Eliane Egeli
Eliane Egeli (1957) est citoyenne suisse et vit à Niederteufen (AR). Diplômée en sc. nat.  (EPF) et Dr en sc. techn. (EPF), elle est titulaire de diplômes en biologie et en électrotechnique. Elle a également suivi une formation supplémentaire dans le domaine des systèmes de Total Quality Management.

Eliane Egeli est la fondatrice, CEO et déléguée du conseil d’administration de la société EGELI Informatik AG (Saint-Gall). EGELI Informatik AG est spécialisée dans le développement de solutions logicielles de gestion ainsi que dans l’exploitation de centres de calcul et l’externalisation TI. Eliane Egeli est également présidente du conseil d’administration de Creditreform EGELI Zürich AG et membre du CA de Creditreform AG, les deux sociétés faisant partie l’Union suisse des créanciers Creditreform. Avec son expérience de la gestion au niveau opérationnel et stratégique, et son expertise approfondie dans le développement de logiciels et la gestion de projets, Eliane Egeli viendra compléter de manière optimale le conseil d’administration d’Abraxas.

Downloads